La Confrérie: Enquête chez les Frères musulmans

Note de Joachim Véliocas : L’UOIF est clairement désignée comme membre de la confrérie dans le documentaire. Cette fédération de mosquées islamistes implantée en France est soutenue par Jean-Marc Ayrault via un don de 200000 euros par la mairie de Nantes, sans que les journalistes osent relever ce fait qui devrait suffire à réclamer la démission du Premier ministre. Observatoire de l’Islamisation

   Extraits du documentaire La Confrérie : Enquête chez les Frères musulmans – RTBF-France Télévision

Les fondateurs des frères musulmans s’inspirent de l’intégrité et du mode de vie des salafes, premiers disciples du « prophète ». Il n’est donc pas possible de dire que le salafisme est un détournement de l’Islam vers la violence, bien au contraire, le salafisme est la version la plus pure de l’Islam. L’Islam de paix qui est présenté aux non-musulmans est un écran trompeur destiné à mieux s’infiltrer au sein des sociétés non-musulmanes pour les attaquer de l’intérieur.

Définition des salafes
1) Définition dans la langue (في اللغة) :

Linguistiquement « As salaf » (السّلف) c’est ce qui est passé, ce qui est révolu.
On utilise le verbe « salafa » (سَلَفَ) pour dire que la chose est passée.
Les salafes sont les peuples révolus, ce sont les peuples passés.

2) Définition dans la terminologie islamique (في الإصطلاح) :

Lorsque « As salaf » (السّلف) est cité chez les savants du dogme ces définitions tournent autour des compagnons (الصحابة), ou des compagnons et des tabi3in* (التابعين), ou des compagnons, des tabi’ouns et ceux qui les suivent parmi les imams et les guides important dont on (c’est-à-dire les savants) fut témoin de l’imanat (la science et la piété), du mérite, du fait qu’il suivent la sounnah, du fait qu’ils évitaient les innovations et en prenaient garde et ceux sur lesquels la communauté s’est accordé sur l’imamat et leur importance sur la religion.
* Les tabi3in sont la génération qui a suivi les compagnons du prophète (صلى الله عليه و سلم).

C’est pourquoi les premières générations de musulman se font appelé « As salaf as salih » (السّلف الصّالح)

Allah (تعالى) dit dans sourate 4 (an nissa) verset 115 : وَمَن يُشَاقِقِ ٱلرَّسُولَ مِنۢ بَعۡدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُ ٱلۡهُدَىٰ وَيَتَّبِعۡ غَيۡرَ سَبِيلِ ٱلۡمُؤۡمِنِينَ نُوَلِّهِۦ مَا تَوَلَّىٰ وَنُصۡلِهِۦ جَهَنَّمَ‌ۖ وَسَآءَتۡ مَصِيرًا

Traduction relative et rapprochée : « Et quiconque fait scission d’avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors nous le laisserons comme il s’est détourné et le brûlerons dans l’enfer. Et quelle mauvaise destination. »
N.B. : Quand Allah parle des croyants, il parle en premier lieu des compagnons car ils sont ceux qui ont vécu la révélation et sont ceux à qui le Coran s’adressait en premier lieu. 

Source : http://livreislam.forumactif.com/t52-definition-des-salafes

Autre enquête : « soit se convertir, soit payer la jizya, ou soit mourir » 

Le reporter Tim Marshall de Skynews a pu obtenir en décembre dernier d’interviewer des prisonniers islamistes dans une prison de l’état syrien. Décomplexés, ces combattants étrangers membres des nombreux régiments djihadistes (voir la liste) répondent au journaliste qui leur demande la place qu’ils réserveraient aux minorités. La réponse ne souffre pas l’ambiguité, basée sur la sunna traditionelle qu’on trouve dans toutes les librairies musulmanes en France ou à l’Institut du Monde Arabe (voir scan d’un ouvrage de la bibliothèque de l’IMA) :  » Ils doivent soit se convertir, soit payer la jizya [taxe islamique imposée aux Chrétiens et Juifs], ou s’ils refusent, mourir » Source: Observatoire de l’Islamisation

___________________

Autre enquête : Voici un appel à enquêter sur les entreprises détenues par les baîlleurs de fonds aux islamistes.  

Il me semble nécessaire pour le citoyen de savoir à qui appartiennent les entreprises qui fabriquent ou distribuent les produits que nous achetons en Europe afin d’identifier en particulier les entreprises qui sont la propriété de pays islamistes comme le Qatar ou l’ Arabie Saoudite. Simple raison de sécurité puisqu’il semble bien que ces pays financent la violence islamiste dans le monde. Breizatao.

Il est légitime de lutter par le boycott individuel contre ce fléau. De même que nous refusons de financer des mosquées en achetant halal, nous devons savoir si nos achats et donc notre argent finance, indirectement, le terrorisme.

Je vous invite donc à enquêter et à envoyer le résultat de vos recherches à reconquistamaintenant@yahoo.fr . Daniel, notre responsable Résistance républicaine pour le Vaucluse, centralisera vos réponses et nous en ferons un dossier récapitulatif des produits et entreprises à éviter. Christine Tasin

Source : Résistance Républicaine

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s